Accueil Entrevues Un tête-à-tête avec le multilingue acteur lauréat d’un César: Omar Sy
Un tête-à-tête avec le multilingue acteur lauréat d’un César: Omar Sy PDF Print E-mail
Written by Kam Williams   
Saturday, 26 November 2016 14:58

 

Omar Sy est un acteur primé, un comédien, un auteur humoristique et une personnalité de la télévision qui s'est classé comme une star internationale. Avec plus de 30 films faisant partie de son CV, Omar Sy est devenu un nom très connu après le succès fracassant du film Intouchables, sa troisième collaboration avec les réalisateurs Olivier Nakache et Eric Toledano.

Sa performance dans ce long métrage lui a donné un César en tant que meilleur acteur en 2012, et le film a remporté plus de 425 millions de dollars à travers le monde (le deuxième film ayant remporté le plus de succès en France).  Il a ensuite retravaillé avec Nakache et Toledano en 2014 dans Samba. En décembre prochain, on le verra dans Demain tout commence d’Hugo Gélin.

Au cours des dernières années, Omar Sy a calqué son succès en Europe dans les productions hollywoodiennes, en ayant été mis en vedette dans X-Men: Jours d’un avenir passé avec Hugh Jackman, Jennifer Lawrence et Michael Fassbender, ainsi que dans Monde jurassique de Colin Trevorrow avec Chris Pratt. Les deux films ont continué à atteindre les recettes mondiales les plus élevées aux billetteries dans leurs franchises respectives.

Plus récemment, il a joué dans À vif! de John Wells Burnt avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Lily James et Alicia Vikander, ainsi que dans la pièce d'époque de langue française Chocolat de Roschdy Zem. Ici [dans cette entrevue], Omar Sy parle de son rôle Christoph Bouchard avec Tom Hanks dans Inferno de Ron Howard.

[L’entrevue suivante est la première à avoir été mise en ligne au Canada. Elle a été traduite par la rédactrice en chef, Patricia Turnier, détentrice d’une maîtrise en droit, LL.M.]

Kam Williams: Bonjour Omar [Sy] .. Je suis honoré d'avoir cette occasion de vous parler.

Omar Sy: C’est avec plaisir, Kam [Williams] ...

KW: Qu'est-ce qui vous a intéressé dans Inferno?

OS: C'est le fait d’avoir eu l'occasion de travailler en même temps avec un réalisateur merveilleux et étonnant dont Ron Howard ainsi qu’avec un acteur légendaire dont Tom Hanks. Aussi, je ne veux pas révéler l'histoire, mais j'ai aimé le scénario et l'idée de jouer un personnage qui ne sourit pas pour la première fois.

KW: Surtout depuis que vous avez commencé comme comédien.

OS: Oui, en tant qu'acteurs, nous sommes toujours à la recherche de certains défis, et jouer un personnage comme Christoph doté de rebondissement, dans un thriller très sombre, a représenté un grand défi pour moi. Et en plus de tout cela, c'était en anglais.

KW: J'ai plus apprécié ce film que les deux premiers de la franchise, principalement parce qu'il avait davantage d'action et moins de dialogue.

OS: Ron [Howard] a réalisé Rush avant Inferno. Rush avait beaucoup de scènes d'action. Peut-être qu'il a appris de cette expérience. De plus, probablement parce que beaucoup de gens s'intéressent à la question de la surpopulation, nous avons besoin de moins de dialogue pour l'expliquer, puisqu'ils connaissaient déjà le sujet.

KW : Que pouvez-vous nous dire concernant le message du film?

OS: Le film explore la question de la surpopulation et le fait qu’il existe différents moyens d’y remédier. Chaque personnage a sa solution. Je pense que le message du film est que pour résoudre le problème, la communauté humaine doit s’unir et trouver une réponse globale.

KW: La rédactrice en chef et la légiste Patricia Turnier [de megadiversite.com] dit: Je vous considère comme le Sidney Poitier de la France. Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez gagné le César en 2012 en tant que meilleur acteur pour Intouchables qui a fait de vous le premier acteur Noir Français dont cet honneur a été accordé?

OS: Lorsque j’ai gagné, cela a été réellement un moment spécial dans ma vie, et je savais que tout changerait après. Mais je n’ai jamais pensé au fait d’être le premier acteur noir qui gagnait, même si toutes les autres personnes parlaient de cela. Si j’arrête de penser comme un acteur noir, les gens me verront différemment. Si je joue tant qu’acteur noir, les gens ne verront que cela.

Je pense que ma clé a été de jouer en tant qu'acteur, et non pas comme un acteur noir. Et après avoir remporté le César, j'étais acteur avec un César. Il y a beaucoup plus d'adjectifs pour décrire qui je suis. Je ne suis pas seulement noir. Quand j'ai gagné le César, j'étais, tout d'abord, un acteur. Je dois dire que c'est tout d'abord l'humanité qui compte. Il s’agit de l'avenir. Nous devons cesser de voir la couleur de la peau. Je crois que c'est la façon la plus puissante de changer les mentalités et les comportements. J'ai dû cesser de me voir d'une manière si limitée. J'ai commencé à le faire durant mon adolescence et je suis ici aujourd'hui à cause de cela. Je crois que c'est la meilleure façon de changer les choses pour les Noirs. 

KW: Patricia [Turnier] dit aussi: Vous avez probablement rencontré des détracteurs au début de votre carrière. Comment avez-vous réussi à rester concentré et ne pas être dissuadé par leur négativité? En outre, quel message avez-vous pour les aspirants acteurs qui veulent atteindre une longévité réussie comme vous?

OS: Ce n'est pas difficile d'aller de l'avant quand vous n'avez rien à perdre. N’est-ce pas? À l'époque, je n'avais rien à perdre. Donc, même quand les gens essayaient de me dénigrer, je ne pouvais pas leur laisser prendre la seule chose que j'avais, ce qui était mon rêve. Je devais aller de l'avant et, Dieu merci, j’ai continué à essayer.

KW: Finalement, Patricia [Turnier] dit: Vous avez la grande capacité de jouer dans des films de différents pays, étant donné que vous parlez plusieurs langues. Le défunt réalisateur sénégalais Ousmane Sembène était l'un de mes cinéastes africains préférés. Seriez-vous intéressé dans l'avenir de jouer en Wolof et d’interpréter un personnage historique comme Léopold Sédar Senghor ou Cheikh Anta Diop du Sénégal?

OS: Bien sûr! Cheikh Anta Diop n'est pas un Wolof. Il est un Fula, et je suis un Fula. Je parle couramment Fula, il serait donc plus facile pour moi de jouer Diop. Comme je l'ai dit, les acteurs sont toujours à la recherche d'un champ, et jouer un personnage africain serait vraiment un grand symbole pour moi en raison de mes racines sénégalaises. Cela rendrait mes parents fiers, alors bien sûr que je le ferais.

KW: Ling-Ju Yen demande: Quel est votre premier souvenir d'enfance?

OS: Manger, chanter et danser à une réunion familiale. Je me souviens beaucoup des gens célébrant dans un très petit espace. Quand je pense à la maison de mes parents, c'est l'ambiance qui me vient à l'esprit. J'ai adoré cela, et ceci fera toujours partie de ma vie

KW: Y avait-il une composante spirituelle significative durant votre enfance?

OS: Oui, à cause de mes racines africaines, mes parents nous ont élevés avec une philosophie de toujours croire qu'il y avait quelque chose de plus grand que nous, au-delà de tout.

KW: Quand vous vous regardez dans le miroir, que voyez-vous?

OS: [Fous rires] Il est difficile de se décrire. On aura toujours tort. Seulement notre famille ou nos amis peuvent nous décrire adéquatement. Nous avons tous une idée erronée de nous-mêmes. Je change continuellement, et je continuerai à changer. Alors, je n'essaie jamais de me décrire, de me définir ou de m’évaluer.

KW: Si vous pouviez avoir un souhait instantanément accordé, que serait-il?

OS: De demeurer heureux!

KW: Y a-t-il une question que personne ne vous pose et que vous auriez souhaité que ce soit fait?

OS: Non. Tout a été demandé. J'ai été interviewé par tant de journalistes de différents pays.

KW: Harriet Pakula-Teweles demande: Avec tant de films classiques qu’on a refaits, y a-t-il un remake dans lequel vous aimeriez jouer?

OS: Oui, mais je ne suis pas prêt à le partager dans les journaux. Je le ferai. C'est juste une question de temps.

KW: Judyth Piazza demande: Quelle qualité-clé croyez-vous que toutes les personnes qui ont du succès partagent?

OS: Ils sont tous des rêveurs. Un rêve devient une idée et puis quelque chose de concret. Je pense que tout commence par un rêve.

KW : Quelle est la chose la plus folle que vous avez faite?

OS: Je ne peux pas le dire dans un journal. [Fous rires]

KW: Larry Greenberg demande: Quel est votre monstre préféré d’un film?

OS: Le requin dans Les Dents de la Mer. C'était le premier monstre qui m’a fait vraiment, vraiment peur. Après l’avoir vu, j'ai appris à nager, parce que je voulais être capable de m'échapper.

KW: La question d'Anthony Mackie: Y a-t-il quelque chose que vous avez promis de faire si vous deveniez célèbre, que vous n'avez pas encore réalisé?

OS: Non, parce que c'était vraiment simple. Mes objectifs étaient d'être heureux et de rendre les choses plus faciles pour mes parents, ce que je pense avoir fait.

KW: La question de Viola Davis: Quelle est la plus grande différence entre qui vous êtes à la maison contrairement à la personne que nous voyons sur le tapis rouge?

OS: Peut-être que je suis un peu plus sérieux à la maison parce que je veux inculquer de bonnes valeurs à mes enfants. À la maison, il n'y a pas souvent de temps pour les blagues. Sur le tapis rouge, je plaisante toujours.

KW: La question de Tavis Smiley: Comment souhaitez-vous qu’on se souvienne de vous?

OS: Je veux tout simplement que spécialement mes enfants aient de bons souvenirs de moi.

KW: Comment gérez-vous vos cinq enfants avec votre carrière?

OS: J’ai une femme merveilleuse. [Rires]

KW: Finalement, que retrouve-t-on dans votre portefeuille?

OS: Mon permis de conduire californien et ma carte de crédit. C’est tout!

KW: Merci encore pour votre temps, Omar [Sy], et bonne chance avec votre film.

OS: Merci beaucoup, Kam [Williams]. 


Filmographie

2000 Granturismo, Rôle: Voix

2001 La Tour Montparnasse, Rôle:  Chauffeur de taxi
          La concierge est dans l'ascenseur 
          Omar et Fred, Rôle: Varié

2002 Le Boulet, Rôle:  Un Malien
          Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Rôle:  Peintre
          Samouraïs, Rôle: Tyson
          Le Raid, Rôle:  Sergent ONU
          Ces jours heureux, Rôle:  Brice
          Si j'étais lui, Rôle:  Gabriel

2003 La Beuze, Rôle:  Michel Dembélé

2004 Le Carton, Rôle:  Lorenzo
          Coming-out, Rôle:  Max

2005–12 SAV des émissions. Rôle:  Varié

2006  Nos jours heureux, Rôle:  Joseph
           Les multiples, Rôle:  Jimmy

2007 Garage Babes, Rôle:  Hamidou
          Moot-Moot, Rôle:  Isidore

2008 Seuls two, Rôle:  Sammy Bouglioni

2009 Micmacs à tire-larigot, Rôle:  Remington
          Arthur et la Vengeance de Maltazard, Rôle: Snow
          Lascars, Rôle:  Narbé
         Tellement proches, Rôle:  Bruno
         King Guillaume, Rôle:  Jean Peter
         Safari, Rôle:  Youssouf Hammal
         Envoyés très spéciaux, Rôle:  Jimmy
         La Loi de Murphy, Rôle:  Joachim Ortega / Célestin, le père de Joachim

2010 Allez raconte!, Rôle: Voix
          Le pas Petit Poucet, Rôle:  Grand Poucet
          Histoires de vies, Rôle:  Mo
         
2011 Les Tuche, Rôle:  Le curé
          Intouchables, Rôle:  Bakary "Driss" Bassari
          Fish'n Chips, Rôle:  Fish

2012 De l'autre côté du périph, Rôle:  Ousmane Diakhaté
          Les Seigneurs, Rôle:  Wéké N'Dogo
         Mais qui a retué Pamela Rose?, Rôle:   Mosby
        Crazy Pink Limo, Rôle:   Le chippendale philosophe
        Bref, Rôle:  Lui-même

2013 L’écume des jours, Rôle:  Nicolas
          Dangerous People, Rôle:  Khan

2014 X-Men : Jours d’un avenir passé, Rôle:  Lucas Bishop 
          Samba, Rôle:  Samba Cissé
          Mune : Le Gardien de la Lune, Rôle:  Sohone

2015 Monde Jurassique, Rôle:  Barry
          À vif!, Rôle:  Michel

2016 Chocolat, Rôle:  Rafael Padilla, dit « Kananga » puis « Chocolat » 
          Angry Birds, le film, Rôle:  Red
          Normand du Nord, Rôle:  Norm 
          Inferno, Rôle:  Christophe Bouchard
          Demain tout commence, Rôle:  Samuel

2017 Knock, Rôle:  Docteur Knock

2018 Arctic Justice: Thunder Squad


Source: Wikipedia.org

-------------------------------------------
À propos de l'auteur de cette entrevue: Kam Williams est un critique de film et de livre syndiqué qui écrit pour plus de 100 publications aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Afrique, au Canada et dans les Caraïbes. Il est membre du New York Film Critics Online, du Comité de nomination du NAACP Image Awards et de Rotten Tomatoes. Il est un contributeur à TheLoop21.com, eurweb.com et ainsi de suite. Il est également chroniqueur pour notre webmag www.megadiversities.com. Une de ses entrevues a fait la couverture du magazine Heart and Soul en automne 2012. L'un des entretiens de Kam Williams avec Spike Lee est inclus dans le livre de 2002 intitulé Spike Lee: Interviews (Conversations with filmmakers)(Spike Lee: Entrevues (Conversations avec les cinéastes)). Ce livre rassemble les meilleures entrevues de Lee. Certains des articles de Kam Williams sont traduits en chinois, en espagnol et en français (dont la première entrevue ci-dessus). En 2008, il a été élu le journaliste le plus éminent de la décennie par la publication Disilgold Soul Literary Review. De plus, il a été honoré le 15 juin 2012 aux Nations Unies (pour le BMORENEWS GLOBAL FORUM ON WOMEN’S EMPOWERMENT). Williams est un avocat érudit qui détient un baccalauréat en études afro-américaines de l'Université Cornell, une maîtrise en anglais de l'Université Brown, un M.B.A. de l'école Wharton et un J.D. de l'Université de Boston. L’an dernier, il a été présenté sur ce site Internet: http://www.caribbeanlifenews.com/stories/2015. Kam Williams est membre du Barreau au New Jersey, New York, Connecticut, Pennsylvanie, Massachusetts et à celui de la Cour Suprême des États-Unis. Il vit à Princeton, (New Jersey) avec sa femme et son fils. Kam Williams peut être rejoint en anglais à  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it .